vendredi 21 novembre 2014

Écolière


Cette tenue c'est un peu le fruit du hasard. Alors que j'étais en train de vociférer contre le froid, contre les bottes, contre les trajets que je dois faire et contre la galère que j'éprouve pour m'habiller ces derniers temps, j'ai repensé à cette "robe chemise".

Je l'ai enfilée, j'ai sorti un pull au hasard, j'ai essayé avec des bottes puis avec des escarpins (ah bah oui, avec des bas-collants l'escarpin est toujours possible en plein mois de novembre), et voilà ce qu'il en est ressorti. 

On dirait une écolière en talons, m'enfin bon.

Et on est bien d'accord, le style écolière, c'est pas vraiment moi. 

M'enfin bon, je te le dis, j'ai VRAIMENT du mal à m'habiller pour le moment. Tout ce dont j'ai envie c'est de : mon lit, un gros pull et des grosses chaussettes.

On est d'accord, question mode, c'est pas top moumoute.

T'ajoutes à ça une flemme complète de prendre soin de mes cheveux, et on arrive à ce résultat douteux du chignon remonté à la n'importe nawak, et des grosses lunettes pour cacher mes cernes. 

Bref, novembre, je te déteste. En plus mes photos sont pourries car je ne vois plus la lumière du jour.

Et sinon, toi, tu sais comment t'habiller par ce froid de canard? T'es aussi en mode pantouflarde? Ou suis-je la seule????


Robe - Asos
Pull / Sac - Mango
Escarpins - Zara

mercredi 19 novembre 2014

Fashionista dream


J'aurais aimé porter ce pull tout chaud, tout doux avec mes escarpins kakis. J'ai toujours aimé l'association des gros pulls avec des escarpins.

Le problème c'est que dans la vraie vie, qui peut dire qu'il porte un pull en laine avec des escarpins aux pieds? Je veux dire, les jours où tu te lèves avant l'aube pour aller bosser, et que tu rentres tard le soir (la vraie vie quoi) (enfin, celle du commun des mortels en tout cas)? Car tu n'as que deux possibilités si tu choisis de le faire:

- Tu transpire comme un boeuf avec ton gros pull alors qu'il y a 15°C.
- Tes pieds sont gelés dans tes escarpins car il n'y a que 5°C.

Car si tu es de bonne foi et que tu as un minimum de logique, les pieds nus et les gros pulls dans une même tenue ce n'est pas vraiment pratique. Ni logique. Car le pull en laine tu le sors quand t'as froid, et quand il fait froid tu sors les bottes. Et quand il fait chaud tu sors les escarpins et les T-shirts... Etc. Tu vois ce que je veux dire?

Pourtant nos fashionistas adorées, elles font ça souvent. Tu les vois là, avec leurs gros pulls ou leurs manteaux hyper épais et des petits escarpins tout mignons. Du coup, moi j'ai envie de faire pareil, parce que moi aussi j'aimerais être une fashionista (bah ouai). Mais le problème c'est que moi je n'ai pas une vie où je vais voir des défilés de mode à gogos, où je prends le taxi pour me rendre du point A au point B, où je vais souvent au restau.

Non. Moi je me lève tous les jours à 5 heures pour aller bosser, je prends le train, je rentre à 19 heures, je dois préparer les souper, faire du ménage et essayer de me motiver pour faire du sport histoire de ressembler un peu à quelque chose (parce qu'à 27 ans, le gras il s'installe vite).

Alors il faut bien que je me rende à l'évidence, je fais partie du commun des mortels et pas des fashionistas.

Parce que tu sais, les fashionistas elles mangent au restau souvent, mais ne grossissent pas. (C'est pas le sujet, je sais.) (Mais punaise c'est dégueulasse. Elles pourraient au moins nous avouer qu'elles vomissent après non?) (Humour).

Bref, je ne suis pas une fashionista et par conséquent mes escarpins au milieu du mois de novembre c'est juste pas possible. Et je n'ai pas à me plaindre, je n'ai pas encore de poussette à pousser, d'enfants à aller chercher à l'école, de chien à promener etc (enfin, il faut que je promène Philibert et que je ramasse ses slips dans l'appartement, c'est presque pareil). Pourtant, c'est de ça que je rêve, pousser une poussette et dorloter ma progéniture. Mais en attendant, je continue à rêver de fashionista, ça m'occupe l'esprit.

Bisou.

 


Pull / Jeans / Boots -ZARA
Sac - Mango

lundi 17 novembre 2014

Retourner sa langue sept fois dans la bouche...

... avant de parler.

Je te l'ai déjà dit, dans les couples, il faut faire des compromis. C'est ainsi que j'ai accepté d'aller faire du VTT un dimanche matin (à 8 heures, à une heure de route, donc réveil à 6 heures, sous la pluie, et dans le froid) en échange d'une visite de magasin de meubles le samedi.

C'était une course organisée et balisée. Philibert y allait avec trois amis militaires et voulait absolument que je vienne aussi. Il y avait le choix entre 20, 31, 37 et 43 kilomètres. Évidemment, les trois autres gaillards ne s'étaient pas déplacés pour faire 20 km. On a donc choisi de faire 37 km.

Je reste optimiste, je me dis qu'en roulant j'aurais moins froid (j'étais littéralement congelé en arrivant le matin) et que 37 km à vélo c'était "finger in the noze".

Bref, la fille optimiste quoi.

Pour ne pas faire dans le détail, nous avons du pousser nos vélos sur la moitié du trajet car le terrain était trop boueux, un de nos amis a arrêté après 5 km car son dérailleur était explosé, nous on a continué mais je suis tombée plusieurs fois du vélo, dont une fois dans les ronces, finalement après 20 km tout le monde était au bout du rouleau et on a arrêté.

Tout ça n'est pas si grave, en fait. J'adore les sports d'extérieur et me rouler dans la boue n'est pas un problème. Avoir quelques cicatrices sur les jambes, non plus. Je dois dire que je m'amusais vachement bien. Et que j'étais assez contente de moi car, sur la centaine de participants que nous avons croisés il n'y avait que moi comme femme. (De quoi me gonfler l'égo quoi) (enfin, il y avait quand même une autre fille, mais elle avait 13 ans) (Mais ça ça ne compte pas) (Chut).

C'est seulement vers le 18ème kilomètre que je me suis souvenue pourquoi je n'aimais pas trop rouler à vélo... J'avais tout à coup vachement mal aux os de l'entre-jambes. Tellement mal que je n'arrivais même plus à poser mon derrière sur la selle. Et j'avais tellement mal qu'à un moment ces mots ont glissés de ma bouche: "Punaise, j'en peux plus, j'ai trop mal au derrière, j'ai l'impression que je suis entrain d'accoucher d'une selle".

Et ça, devant les amis de Philibert.

Ouai.

Je sais.

Pas bien.

Pas bien du tout.

Il y a eu un gros blanc, et moi j'ai eu un grand moment de solitude.

J'ai ruiné toute ma réputation de fille correcte et bien élevée en une seule phrase. Ils ne me verront plus jamais comme la gentille et correcte copine de Philibert. Non. Maintenant je suis la fille qui leur a dit qu'elle avait la selle qui lui rentrait dans le derrière. Et qui, par conséquent, n'a rien de glamour.

Bref. N'oublie jamais de bien réfléchir avant de parler.

Bisou.

PS: J'ai encore mal au derrière aujourd'hui, et je bosse dans un bureau. Bosser dans un bureau = le cul sur une chaise toute la journée. Je suis au bout du rouleau. Vraiment.

Jeans / Sac / Boots - Zara
Top - Pull&Bear

vendredi 14 novembre 2014

Muriel la criminelle

Il faut que je te raconte un truc qui m'est arrivé à la cantine du boulot à cause de mes goûts culinaires.

Avant-propos

Il faut que tu saches que j'adore la truffe. J'en ai mangé pour la première fois lors d'un dîner gastronomique avec Chouchou il y a 3 ans. On ne va pas souvent au restau, mais quand on y va (une fois par an) (ma vie est misérable) (je dois faire à manger 355 jours d'affilées pour avoir droit à un restau) on se fait vraiment plaisir et on s'offre une petite bouffe de luxe.

La facture est salée, mais les plats sont exquis. On goute des saveurs nouvelles, et on devient un peu accro à ce genre de nourriture.

La truffe donc.

J'en suis dingue.

Évidemment, je ne suis pas Rothschield, et je n'ai donc pas les moyens de manger de la truffe à tous les repas. Par contre, l'huile de truffe ça se vend a prix raisonnable dans des petits magasins artisanaux. Et ça, j'en mange assez souvent. Un peu d'huile de truffe dans un carpaccio de boeuf, ou encore sur des ravioles épinard-ricotta, c'est juste un délice.

Il faut aussi que tu saches, si tu ne le savais pas déjà, que la truffe a une odeur très forte et assez particulière. Parait que ça sent le gaz. (Moi je trouve que ça sent trop bon, mais tout le monde n'est pas du même avis).

Bref. Mon histoire donc.

L'histoire

J'amène toujours mes propres plats au travail, je n'aime pas trop manger à la cantine, j'ai l'impression de manger du Tricatel (Cf. L'aile ou la Cuisse). Alors j'avais ramené des ravioles avec de l'huile de truffe. J'ai fait chauffer mon plat au mirco-ondes et ai été m'asseoir auprès des autres.

- Rohhh, ça pue ici, c'est quoi ce truc?
- C'est toi Muriel?
- Bah, ça pue ton truc!!!

Bref, personne n'approuvait l'odeur de mon huile de truffe qui empestait visiblement toute la cantine. On voyait les gens se retourner et se demander d'où venait cette odeur. Je peux t'assurer que je ne faisais pas la fière et que j'ai fait semblant de rien. Seuls mes collègues dircets, assis à ma tables ont su que ça venait de moi.

Puis à un moment donné, on voit trois pompier arriver, en combinaison complète...

...Ils étaient là car quelqu'un les avait appelé pour "une fuite de gaz"...

La fuite de gaz, c'était moi. Enfin, mon huile de truffe quoi. (Non, je n'avais pas pété.)

J'ai vite refermé mon plat, et j'ai fait mine de rien. Ils ont été voir dans le micro-onde. Aucune trace du truc qui empestait la cantine. Ils sont repartis bredouilles et nous on était tous morts de rire.

Bref, je suis une criminelle.

(J'omets de te dire qu'un autre de mes collègues, avait, un autre jour, carrément sorti un masque lorsque je lui avait fait sentir mon plat.) (Faut croire que je mange des trucs dégue.)

Le rapport avec les boots ci-dessus.

Aucun rapport, si ce n'est qu'elles m'ont fait penser à mon histoire. (Peut-être parce qu'elles font un peu "bad-girl") (?!?!) Puis bon, je voulais te montrer mon nouvel achat. Car oui, je les ai commandées. Je les reçois la semaine prochaine!! C'est la première fois que je commande des chaussures pareilles. Ce n'est pas vraiment "mon style", faut bien l'avouer.

On verra bien si je les garde ou si je les remballe.

La suite au prochain épisode!

Bisou.

mercredi 12 novembre 2014

Le chapia

 

Savais-tu qu'en wallon un chapeau c'était un chapia? Non? Bon ben te voilà un chouia plus intelligente. Tu t'en fiche du wallon? Tu sais même pas ce que c'est? Google est ton ami comme dirait Philibert. (Philibert est toujours très diplomate) (C'est ça que j'aime chez lui).

Enfin bref, me voilà avec un chapia sur la tête. Ce qui est assez rare pour être souligné. De plus, c'est une forme de chapia un peu étrange. Mais une des seules formes qui me va.

Parce que bon, un visage rond c'est peut-être mignon, mais ça ne va ni avec une frange (j'ai déjà testé et Philibert m'appelait Joli Jumper...) (diplomate donc), ni avec les chapeaux (sauf celui-ci, enfin je crois).

Je l'avais acheté à - tiens toi bien - 3 € chez Primark. Ouai, à ce prix là je me suis dit que même si je ne le portais pas souvent, je n'avais pas de quoi résister. Je ne vais jamais chez Primark, je ne sais pas t'expliquer pourquoi, mais je peux passer devant ce magasin sans avoir envie d'y entrer. (Peut-être justement parce qu'on est trop tentés d'acheter tout et n'importe quoi tant les prix y sont bas). Quoi qu'il en soit, lorsque j'avais été en Allemagne et que j'avais été faire les magasins avec mon frère et sa copine, elle y est entrée, et je l'ai donc suivie. Et je dois bien avouer qu'on est tenté d'acheter n'importe quoi. Je crois qu'à un moment donné j'avais une dizaine d'articles en main, pour moins de 100 €. Mais comme je suis une fille raisonnable (HUM HUM) (on fait semblant d'y croire svp), j'ai un peu réfléchi et je suis finalement sortie avec un gilet et ce chapeau. Et pour tout t'avouer, le gilet je l'ai porté une seule et unique fois. Ouai. Je sais. C'est LE MAL.

Primark c'est le mal. C'est un peu comme H&M, Zara et Mango mais en PIRE. Car c'est moins cher encore. Et quand c'est pas cher, qu'est ce qu'on fait? Ben on achète. Ouai. C'est pas bien.

C'est même très mal.

Bref. J'ai acheté un (deux même) (mais chut) chapeau(x) chez Primark.

Bisou.

 

Chapeau - Primark
Pull/ Pantalon/ Sac - Mango
Escarpins - Zara
(Ceinture Vintage)

Deadline

  
J’ai eu un week-end de 4 jours, mon Dieu que ça fait du bien. On était sensés partir faire de la randonnée mais finalement on est restés à la maison pour finaliser un peu notre emménagement.

Car ma petite maman va débarquer le 26 novembre pour voir notre nouvelle demeure. Il faut que tu saches que ma mère est mon maitre en matière de maniaquerie. (La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre). La différence entre elle et moi, c’est que moi j’essaye de me soigner. Philibert ne supporte pas que je pique des crises de jenepeuxplusvoirlebordelputain alors qu’il n’y a qu’une tasse de café qui traine sur la table de la cuisine. (Non mais franchement, moi la tasse elle obstrue mon champ de vision, ce n’est pas si difficile de la ranger directement après l’avoir bu, si ?) (J’exagère ?) Donc pour le bien de notre couple, je prends sur moi, et j’essaye d’être moins chiante et moins maniaque (et surtout de moins râler pour ce genre de bêtise).

J’arrive tellement bien à me maitriser que ça fait même trois semaines que la télé est sur la table de la salle à manger car nous n’avons pas encore de meubles dans le salon. (Autant te dire que ça relève du miracle). Et tout ça, sans que je râle ou pique une crise de ilfautrangermaintenanttoutdesuite.

Si je le pouvais, je m’attribuerais une petite médaille d’ailleurs. Parce que bon, franchement, tu ne peux pas savoir à quel point cette télévision sur la table me turlupine à chaque fois que je rentre chez moi… (La vie de couple… Les compromis… Toutçatoutça…)

Bref, revenons-en à nos moutons : ma mère va débarquer. 

Rectification : ma mère super maniaque va débarquer.

Alors j’ai du user de tous mes charmes (je te passe les détails) auprès de Philibert pour qu’on aille ENFIN voir les magasins de meubles et acheter la peinture pour mettre la cuisine et la salle de bain en couleur. J’étais très étonnée qu’il dise oui (je doute parfois de mes charmes) (je devrais procéder de cette manière plus souvent).

Le problème c’est qu’on a RIEN trouvé. Rien qui nous plaisait. (Parce qu'en tant que bonne maniaque qui se respecte, j'ai bien entendu une idée exacte de ce que je veux, et rien d'autre n'entrera chez moi) Alors en rentrant à la maison j’ai commencé à fouiller sur internet, mais j’avais déjà perdu Philibert en cours de route. S’en était trop pour lui, il n’avait plus envie de parler de meubles. J’ai bien essayé de refaire un peu de charme, mais ça non plus, ça n’a pas fonctionné.

Il me reste exactement 14 jours pour arranger mon appartement avant que la tornade Heidi débarque (Tu ne trouves pas que ma maman a le plus joli prénom de la planète ? Pourquoi elle m’a appelé Muriel elle ? HEIN ?) (Bref) sans quoi je risque de devoir aller faire les magasins de meubles avec elle, ce qui entrainera une rupture avec Philibert qui ne supportera pas cette idée. 

La suite au prochain épisode. (J'ai quand même réussi a convaincre Philibert d'aller chez Ikéa le week-end prochain) (Je ne te dis pas à quel prix...) (La vie de couple et ses compromis...)

Bisou!

  

Pull - Esprit
Jeans - Masimo Dutti
Pochette - Mango
Boots - Zara

vendredi 7 novembre 2014

The pépé trousers

 

J'aurais aussi pu nommer cet article le pantalon de pépé. Mais en anglais c'est plus glamour. Enfin je crois. 

Je l'avais acheté l'année dernière aux soldes d'hiver chez Mango pour 20 balles, et je peux te dire que je l'aime d'amour.

Il est hyper épais, chaud, confortable et canon. Bon, on est d'accord, ça ne met pas trop la silhouette en valeur, ça n'a rien d'un "sexy slim", ça n'a rien de glamour non plus, c'est assez masculin, mais c'est justement ça que j'aime.

Les tenues "boyish", j'adore. 

Je crois que ça me vient de ma mamy, cette passion pour les habits amples. Elle me disait toujours qu'il ne fallait pas trop se dévoiler aux hommes, que ça ne faisait pas sérieux. Et comme j'ai toujours écouté ses conseils, parce que c'était une femme stricte que j'admirais beaucoup, je crois que c'est resté ancré.

Parfois, lorsque je porte une jupe courte, je me dis "ROOOOH, si mamy me voit de la haut elle ne va pas être contente" (et si elle était toujours en vie elle me fusillerait).

Enfin bref, tout ça pour justifier l'amour que je porte pour ce pantalon bizarre. (Pour te convaincre, car je sais que ça va être difficile, j'ai même mis beaucoup plus de photos) (Ouai, parce que Philibert il déteste ce pantalon, alors je cherche au moins une personne qui me dira qu'il est beau) (T'as compris le message?) (Merci).

Bisou, et bon week-end!

PS. VIDE DRESSING MIS À JOUR


Pantalon - Mango
Pull - Mango
Sac - Zara
Escarpins - Zara